Infographie et graphisme en Guadeloupe

Le tourisme est l’une des parts d’activité les plus importantes de la Guadeloupe. Territoire d’Outre Mer à proximité des côtes de l’Amérique Latine, au nord du littoral vénézuélien pour être tout à fait précis, très peu d’entreprises et sociétés spécialisées dans le secteur tertiaire, mais aussi proposant des prestations aux habitants locaux, bénéficient des services de professionnels de l’image et de la communication. Pour cela, il sera intéressant de regarder du côté de la France métropolitaine. Vous y trouverez de nombreux professionnels, et surtout les très rares prestataires imprégnés l’identité locale de la Gwada et suggérant justement un visuel accrocheur reflétant cette dernière aux 800 000 touristes annuels ou même aux 400 000 habitants. 


L’infographie pour mettre en avant son image de marque 



Par définition, un infographiste est avant tout un professionnel de l’image. Il sait mieux que personne, de par ses études et ses expériences, véhiculer un message clair en s’appuyant sur des codes couleurs ou symboles très précis. La typographie sur mesure sera également l’un des atouts majeurs d’une marque de luxe, notamment orientée dans le domaine du tourisme, que ce soit dans l’hôtellerie, la haute gastronomie, et autres services et prestations haut de gamme.

Ce qui différenciera également un professionnel de l’image d’entreprise d’un simple artiste sera l’élaboration de la charte graphique et les diverses informations complémentaires permettant d’obtenir les droits d’auteur de votre logotype ou la protection de ce dernier. Il vous informera alors sur les modalités de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle, et en ce qui concerne la charte graphique, il répertorie l’ensemble des éléments clés de votre logotype afin que votre investissement soit pérenne et le visuel potentiellement évolutif.

Il est également important de souligner la différence entre un prestataire professionnel travaillant à son compte d’une agence de communication. Cette dernière propose en premier lieu un prix forfaitaire fixe, pour une réalisation sur divers supports ou unique. Le graphiste professionnel propose quand à lui un tarif journalier.

Ce point de divergence sera à associer avec la sûreté d’un travail professionnel et l’appuie d’un interlocuteur unique. Chaque projet peut contenir des exigences plus ou moins précises. Auprès d’une agence, vous confiez votre projet à l’un des collaborateurs ou prestataires de celle-ci. Vous ne connaîtrez alors sur le papier que la date de fondation de la société et non l’expérience passée du graphiste qui sera chargé de votre image de marque. Et quand nous connaissons certaines dérives en matière d’emploi précaire, voire d’utilisation « frauduleuse » des stagiaires, il est important de connaître à l’avance la personne qui sera gréée de votre réussite, et de l’avoir comme interlocuteur unique.

Une relation de confiance sera ainsi mieux établie auprès d’un graphiste professionnel travaillant à son compte et mettant en jeu à chaque nouveau projet sa réputation qu’une agence dont les activités internes ne seront pas toujours dévoilées.

Jecreetonlogo : collaborations antérieures à la Gwada 


Pour créer une image de marque singulière, il faut tout d’abord que celle-ci véhicule une identité locale, sauf si le cas échéant, la demande se veut universaliste, répondant à l’ensemble de la demande touristique, plutôt que locale. Pour cela, nous avons repéré pour les sociétés guadeloupéennes une société d’infographie ayant proposé ses services à des associations ou entrepreneurs locaux.

En consultant le site web jecreetonlogo.com, vous pourrez retrouver le listing des diverses réalisation du graphiste professionnel travaillant à son compte. Pour les oeuvres se référant à la vie de la Gwada, vous trouverez le logo du Harduz Tennis Academy, ou encore celui du concepteur musical local Lutopik. Pour cette dernière création, il a fallu apporter l’image d’un artiste originaire de la Guadeloupe et diffusant sa culture d’origine à l’international. Ainsi, le logo est parfaitement établi, grâce à une typographie réalisée sur mesure et un design minimaliste mais symbolique.

Laurent Bayot est le graphiste professionnel derrière ces oeuvres. Il propose également ses talents via une autre plateforme digitale : Touche2style. Sur cette page web, vous pourrez à nouveau contempler la singularité de chaque projet mené à son terme, dont l’identité visuelle de l’agence digitale Eklips 360° implantée sur l’île. L’oeuvre unique est associée également aux nombreux services de l’infographiste, à savoir des réalisations variables du logotype pour des supports print & web.

Jecreetonlogo, des créations sur-mesure
Jecreetonlogo.com : des créations de logos sur mesure et professionnel pour votre entreprise.

Conception de logo professionnel en Guadeloupe

Toutes entreprises, qu’elle quel soit, souhaite véhiculer un message positif de son envie d’entreprendre et d’offrir le meilleur service sur un secteur donné. Sur le Territoire d’Outre Mer, le secteur d’activité le plus important est bien le tourisme. Mais des sociétés offrent également leurs services aux locaux, la Guadeloupe comptant près de 400 000 habitants résidents, le chiffre étant triplé par les voyageurs et croisiéristes. Pour attiser la curiosité des clients, et conforter votre image aux yeux de ces derniers, l’identité visuelle sera la clé du succès et de la prospérité. Pour cela, tournez vous vers un véritable professionnel du graphisme d’entreprise. Ce corps de métier, communément appelé infographie, permet de véhiculer une information et un message clair à l’aide d’une image de marque.


Les étapes pour la création d’un logo professionnel 



En confiant votre image de marque à un prestataire professionnel travaillant à son compte, vous serez confronté à un interlocuteur, au savoir-faire et à l’expérience reconnue, ce qui ne sera pas forcément le cas auprès d’une agence engageant bien souvent des prestataires externes et dont vous ne saurez rien. Ainsi, cet interlocuteur unique permettra d’établir un premier lien de confiance, un échange cordial, visant justement à établir les premiers traits de votre identité visuelle.

Ce sera alors la première étape de la création d’un logo professionnel : la charte graphique. Ce document essentiel confère déjà un premier argument de professionnalisme. La charte graphique de votre identité visuelle s’établit alors sur les poins suivants :

- Typographie du nom de l’enseigne ou du monogramme de l’entreprise
- Codes colorimétriques
- Choix des symboles, pictogrammes
- Disposition des éléments
- Identification de la baseline (ou slogan)

Ces 5 éléments clés sont indissociables et sont retranscrits dans la charte graphique que vous fournira le graphiste professionnel au moment de la livraison du visuel de votre entreprise. Ce document est à conserver car il vous permettra à tout moment de faire évoluer votre logotype dans le temps ou en fonction de l’évolution de votre société. Ainsi, en transmettant la charte graphique à un nouveau graphiste, ce dernier s’appuiera sur ce langage universel à l’infographie pour apporter une petite révolution à un ou deux éléments de la charte. Au-delà, cela s’avèrera périlleux et vous risqueriez de troubler votre clientèle.

L’élaboration de la charte graphique est ainsi la première étape réalisable grâce aux échanges, à la recherche et à la veille concurrentielle que vous établirez avec le graphiste professionnel. S’ensuit alors les premières propositions. Celles-ci ne sont que des ébauches, des premières esquisses, généralement en noir et blanc, ou finalisées en couleurs. Trois modèles vous seront alors proposés. Parmi ces trois modèles, il sera inutile de s’arrêter uniquement sur l’un d’entre eux, sauf s’il vous convient réellement. Mais le but de la manœuvre est davantage d’associer les idées créatives, et éléments, afin de créer un tout unique et singulier. La typographie de la proposition 1 pourrait être par exemple mieux disposée dans la version 2, avec le symbole proposé, suivi d’un slogan justement suggéré à travers l’esquisse n°3.

Découvrez quelques réalisations de logos réalisés par l'infographiste Laurent Bayot.

C’est alors par une discussion et des échanges réguliers que vous parviendrez à concrétiser l’image de marque unique qui vous convienne, et surtout qui saura attiser la curiosité de votre clientèle. De plus, c’est en vous engageant pleinement dans ce choix que vous refléterez davantage le professionnalisme que vous entreprenez au sein de votre entreprise, et véhiculant un message positif.

La troisième étape est alors le résultat des deux premières. L'infographiste vous transmettra un visuel unique qui correspondra à vos attentes et aux échanges formulés. S’ensuivra la potentielle élaboration de variantes pour votre image de marque. En effet, un infographiste professionnel propose généralement une palette de services élargie au print et au web. Proposez une disposition bien distincte à chacun de vos supports (cartes de visite, flyers, page web, signature e-mail, uniformes de vos employés, affiches promotionnelles, devanture de l’enseigne, …) permettra à votre clientèle d’y voir un effort supplémentaire de votre part, mais tout en préservant une certaine logique et harmonie dans la disposition ou dans le genre littéraire employé pour le slogan.

La dernière étape consistera à la livraison de votre logotype et des variantes dans un format multimédia propre à chacune des utilisations ultérieures. Le PDF ou JPG sera le format sera le plus appréciable pour l’impression, le PNG est quand à lui plus approprié au web.


Utilisation de l'image vectorielle 



Cette technique sera propre aux caractéristiques et compétences d’un infographiste professionnel. Il faut pour la comprendre la différencier des images courantes que nous connaissons tous : l’image bitmap. Cette dernière est une image matricielle. Cela signifie simplement qu’elle se compose de plusieurs pixels dont le taux dépendra de la qualité finale de l’image. C’est une image que vous constatez alors sur vos écrans de télévision ou sur les photographies. Ce dernier exemple sera le plus clair afin d’étayer notre propos.

image matricielle et vectorielle
Quelle est la différence entre une image matricielle et une image vectorielle. 

En effet, en souhaitant agrandir une photographie sur un sujet précis, l’image se détériore peu à peu. Le taux de pixellisation est alors plus limité, rendant beaucoup moins net et moins agréable le rendu. Les pixels ne s’adaptent pas alors à l’agrandissement de votre image. Ce qui ne sera pas le cas d’une image vectorielle. Celle-ci n’est alors plus pixelisée, mais vectorisée. Cette notion mathématique des vecteurs c’est tout naturellement inscrite dans le langage informatique et de l’infographie. Le visuel est alors composé de plusieurs segments, permettant une adaptation à tous les agrandissements ou toutes déformations souhaitées. Ainsi, la qualité de l’image sera parfaite quel que soit l’emploi que vous lui conférez. C’est cette différence majeure qui rend aujourd’hui l’image vectorielle incontournable dans le secteur de l’infographie et de la création du logotype des entreprises.

Le coût de l’image vectorielle s’avèrera naturellement plus élevé, mais cette technique n’est pas maîtrisée par tous les graphistes du marché. Seuls quelques connaisseurs peuvent l’employer à sa juste valeur. Et il sera intéressant de constater que l’adaptation facilitée de l’identité visuelle permet aux entreprises d’adapter alors le logo à tous les supports auxquels ils n’avaient pas songés lors de la demande initiale auprès du graphiste.

La protection de l’image de marque et obtention des droits d’auteur 


Un infographiste professionnel ne se résume pas à sa simple capacité de créer un design singulier et unique pour votre entreprise. Il est également conscient des mesures juridiques et administratives qui concernent le droit à l’image et la protection de celle-ci.

Commençons tout d’abord par l’obtention des droits d’auteur. Lors des premiers échanges avec le prestataire, celui-ci doit vous informer concernant l’ayant droit. Car même en étant l’acheteur et l’instigateur à la création de votre image de marque, c’est bien le graphiste professionnel qui dispose des droits d’auteur du visuel finalisé. Il peut alors exiger d’y voir associé son nom lors de toutes parutions du logotype. Mais il peut également faire le choix de vous vendre ses droits lors de la facturation. Dans ce dernier cas, le client devient l’ayant droit de sa propre identité visuelle et est libre d’en faire l’utilisation qui lui conviendra. Il pourra également faire évoluer son logotype selon son bon droit, sans en faire une demande d’autorisation préalable au graphiste détenant les droits d’auteur.

Il est important de déposer votre logo à L'INPI afin de protéger l'image de votre entreprise.

La création d’une image de marque peut également être un investissement financier important. Nul doute qu’il faut alors ne pas anéantir ce dernier et l’ensemble du travail effectué sans protéger votre visuel. Pour cela, il faut faire appel à l’Institut National de la Protection Intellectuelle (INPI). Dès l’élaboration finalisée de votre logotype, version confirmée par vos soins, le graphiste professionnel effectuera des recherches dans les archives rendues publiques par l’institut. Il y sera classé l’ensemble des logotypes déposés au préalable et toujours sous la protection de l’administration. Ainsi, par cette recherche, le graphiste vous assure une légitimité quand à l’utilisation de votre identité visuelle et évitant tout concours de circonstance vous conduisant à un éventuel procès judiciaire pour contrefaçon.

Il sera alors essentiel de déposer votre image de marque à l’INPI dans un format multimédia et de remplir un formulaire. Le coût de la protection s’élève à 200€. Si vous déposez le nom de votre marque au même moment que votre logotype, cela ne vous reviendra qu’à 200€, et non le coût de deux démarches distinctes. Suite à l’agrégation de l’administration, votre image est protégée pour les dix années qui viennent sur l’ensemble du territoire français, DOM-TOM compris. Et cette manoeuvre sera renouvelable autant de fois que vous le souhaiterez.


Laurent Bayot : infographiste à Gwada 



Lors de la description antérieure du profil type de l'infographiste professionnel auquel il est important de se référer, Laurent Bayot fait partie de cette caste répondant parfaitement à ces caractéristiques. Ayant parcouru le monde de part en part, sur 4 des 5 continents majeurs, dont l’Amérique Latine, et les Territoires d’Outre Mer de la République Française, l’infographiste a su s’imprégner de l’identité de la Guadeloupe, et a eu par le passé l’occasion de collaborer avec des entreprises locales.

Quelques unes de ses références sont à retrouver via son site personnel : jecreetonlogo.com. Inutile de souligner que témoignant d’un savoir-faire de près de 10 années, toutes les oeuvres de Laurent Bayot ne sont pas présentes. Mais les plus importantes sont accessibles. Le premier constat sera l’universalité de chacune des réalisations. Aucun logotype ne ressemble à un autre. Cet artisan sait se renouveler et développe sans cesse son esprit créatif, en mêlant les cultures dont il s’est imprégné lors de ses expéditions, ainsi que de ses influences personnelles et professionnelles.

Laurent Bayot, un infographiste multisupport pour la création de vos projets graphiques aux Antilles. 

En ce qui concerne les offres propres aux sociétés de la Guadeloupe, nous retrouvons notamment le logotype de la Tennis Academy Harduz. Ce logo véhicule alors le message adéquat, la colorimétrie du symbole central faisant référence à la terre battue des terrains de tennis, et le nom au complet dans une typographie sur mesure colle parfaitement à l’esprit d’un club sportif.
Retrouvez également sur le site jecreetonlogo.com l’identité visuelle du concepteur musical originaire de la Gwada : Lutopik. Là encore, le logo se veut universaliste, véhiculant un message simple, dans une typographie sur mesure, et la mention « productions » fait alors référence en un clin d’oeil à une société artistique. Le compositeur véhiculant l’identité de la Guadeloupe à travers ses oeuvres, le logo est légèrement symbolique et faisant référence justement à cette origine, mais sans être trop prononcé.
 

Visitez le site de graphiste Laurent Bayot